My recruteur

Votre spécialiste du
recrutement en industrie

Liste des actualités

Travailler en agroalimentaire : la bouffe ça marchera toujours?

Sur une plage de Pornichet,  au début des années 90, un jour férié vers 16h30, mon cousin lança à ma mère « sors le goûter, il va sortir de l’eau ». Elle pensa alors en souriant « la seule chose qui marchera toujours, c’est la bouffe » alors que je jaillissais des flots vers une tranche de quatre-quarts.

25 ans après, ma mère a toujours raison : l’industrie agroalimentaire (activité consistant à transformer les produits issus de l’agriculture en produits finis et commercialisables) demeure le 1er secteur industriel en France, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 160 milliards d’euros annuels et 430 000 emplois  pour produire, vendre, gérer et acheminer les produits. Le secteur est assez hétéroclite, que ce soit en taille : de la TPE au grand groupe, ou par ses structures juridiques avec notamment le développement des coopératives agricoles.

Ce qu’elle ne savait pas encore, c’est que, ce qui m’intéresserait quelques années plus tard (en plus du goûter à 16h30), c’est le recrutement dans le secteur agroalimentaire.

Quels sont les besoins en recrutement dans l’agroalimentaire ?

Les recrutements dans le secteur sont importants : près de 30 000 par an ces dernières années selon l’observatoire du secteur agroalimentaire, dont la moitié sont considérés comme difficiles par les recruteurs. Tout ceci malgré l’augmentation de la concurrence internationale, et la forte pression sur les marges.

On recherche des compétences dans tous les métiers : opérateurs de production, maintenance, encadrement de production, qualité, r&d ... Les industries agroalimentaires sont à la recherche de personnels plus qualifiés car les processus de production sont de plus en plus automatisés, les normes en matière d’hygiène et de traçabilité se développent et les produits se complexifient.

Parmi les secteurs les plus dynamiques, on retrouve notamment les industries de la viande, de la volaille, du lait et de la boulangerie-pâtisserie.

Pourquoi les industries agroalimentaires ont-elles des difficultés à recruter ?

L’agroalimentaire crée de l’activité un peu partout en France, avec des entreprises principalement basées en milieu rural. La concurrence entre les candidats y est moins forte, et la pénurie de compétences plus importante.

Il s’agit par ailleurs d’un secteur où certaines contraintes peuvent être inhérentes aux postes : les horaires d’équipe (2 x 8 voire 3 x 8), les salaires parfois inférieurs à d’autres secteurs, la température (froid/chaud), etc… en font un secteur qui peut paraître dur et parfois peu valorisé.

Quel intérêt pour les candidats d’intégrer une entreprise agroalimentaire ?

Avant tout, c’est un secteur où on peut trouver facilement du sens : on transforme une matière première agricole en nourriture, c’est concret.

Ensuite, il s’agit d’un secteur en perpétuelle évolution, porté par l’innovation, qui crée de nouveaux emplois, se modernise et permet des évolutions de carrière. Ces métiers font la part belle aux jeunes diplômés, comme aux profils en reconversion.

Enfin, c’est un secteur permettant un équilibre entre la vie personnelle et professionnelle, les entreprises agroalimentaires étant souvent développées dans des zones rurales où les temps de transport sont raccourcis, les possibilités d’accès au logement plus aisées, le pouvoir d’achat souvent meilleur et au global avec un cadre de vie agréable. 

 

Par Vincent VALLEJO, MYRECRUTEUR, spécialiste du recrutement industrie, qui intervient sur les profils technicien à cadre dans l’Ouest de la France.